Scott Wilson – London, ON

À PROPOS DE

Scott Wilson est né à London, en Ontario. Il a commencé à faire des courses de dragsters en 1962, et a participé à des compétitions dans toute l’Amérique du Nord. Il a été le premier drag racer à dépasser la limite des 200 mph, ce qui s’est produit juste à côté d’Oshawa, en Ontario (Deseronto). Cependant, comme il ne s’agissait pas d’un événement sanctionné par la NHRA, ce record reste officieux.

Wilson est le premier à éclipser la marque des 235 mph, ce qui s’est produit au Windsor Dragway. Il a remporté plus de la moitié des épreuves auxquelles il a participé au cours de sa carrière. C’est un exploit particulièrement impressionnant car il y avait souvent plus de cent concurrents dans sa catégorie. Wilson établit des records presque chaque fois qu’il participe à une course. Ses victoires ont eu lieu des années avant que les grandes équipes sponsorisées par des entreprises ne deviennent proéminentes. Cependant, Wilson est devenu le premier de sa catégorie à obtenir un énorme parrainage de la Ford Motor Company.

Il avait la capacité unique d’examiner une situation, un moteur ou un châssis et de comprendre exactement ce qui devait être amélioré. Wilson était un véritable innovateur, fabriquant à la main (dans son propre garage) des pièces qui n’avaient jamais existé auparavant, ce qui lui permettait d’aller plus vite et de gagner plus de courses et de championnats. Il s’est également ouvert à la communauté, partageant ses idées avec de nombreux autres concurrents, notamment Billy Kidd et Pete Robinson. Il voulait vraiment que tout le monde soit performant et réussisse.

Wilson a remporté un nombre incalculable d’événements sur les pistes de la région, comme le St. Thomas Dragway (plus de 50 victoires), Grand Bend (plus de 30 victoires), Cayuga (plus de 20 victoires) et partout ailleurs où des courses avaient lieu. Il a détenu des records locaux, régionaux, nationaux et internationaux pendant de nombreuses années. Il a également remporté des victoires sur d’innombrables circuits locaux et régionaux, et a même gagné le championnat de division NHRA.

Il s’est retiré de la course il y a plusieurs années, et est resté près de London, ON. Sa communauté, ses fans et ses collègues coureurs continuent d’admirer son travail et parlent souvent de l’impact qu’il a eu sur leur vie.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fill out this field
Fill out this field
Veuillez saisir une adresse e-mail valide.

quarante un  −  40  =  

Menu