Jim Rini – Kingston, ON

À PROPOS DE

Jim Rini est né à Kingston, en Ontario. Adolescent, il a construit l’un des hot rods les plus connus de la région. En tant qu’apprenti mécanicien chez le concessionnaire Ford local, il a acheté un coupé modèle B de 1932 à cinq fenêtres, l’a ramené chez lui et, au grand dam de son père violoniste, l’a démonté dans le garage familial. Avec son frère, Dan Rini, il a modifié le modèle pour construire un dragster qu’ils ont appelé “The Canadian”. Rini réglait la voiture et le moteur qu’il avait construit, tandis que Dan était le pilote. En 1965, ils ont remporté le T.E. bas, le M.P.H. élevé, la classe Top Fuel et le Top Eliminator au Championnat national canadien à Mohawk Dragway, à Desoronto. Leur temps d’accélération de 7,99 secondes est le premier temps inférieur à 8 secondes enregistré par une voiture et un pilote canadiens. Le P.M.H. le plus élevé de Rini était de 199,7. La même année, les frères Rini ont également remporté la division Top Fuel au championnat de l’État de New York, à Cicero, NY. En septembre 1965, leur première voiture Top Fuel est accidentée et détruite au Lebanon Valley Raceway à cause de l’huile sur la piste.

En 1966, Jim Rini a construit le deuxième dragster Top Fuel à moteur avant, une voiture plus longue avec un moteur plus puissant. Les frères ont connu beaucoup de succès au cours des trois années suivantes, participant à des courses en Division 1, souvent à Napierville et à Pont Rouge, au Québec. Beaucoup de leurs apparitions se font dans des Match Races. Cette voiture emmenait régulièrement Rini à plus de 200 M.P.H., ce qui était une grande attraction pour les spectateurs.

Les frères Rini ont été invités à exposer leur Dragster à essence à l’Exposition universelle de 1967 à Montréal. La même année, leur véhicule a été désigné comme la voiture la mieux conçue à l’exposition Custom Car de Montréal. En 1969, leur troisième dragster Top Fuel, équipé d’un châssis Don Long, d’une carrosserie Tom Hannah et d’un moteur Jim Rini, leur a permis d’atteindre la fourchette des six secondes – une autre première canadienne à faible E.T. (et à plus de 225 M.P.H.) Dan et Jim Rini ont bénéficié de faibles E.T. de qualification pour les Grand Nationals à Sanair. Avec cette voiture, les Burn Outs étaient les favoris des spectateurs. Ce véhicule a participé avec succès à des compétitions de Match Racing et de Elimination Racing dans tout l’Ontario, le Québec et le nord-est des États-Unis.

En 1972, les frères ont acheté leur premier dragster à moteur arrière, un autre châssis de Don Long et une carrosserie de Tom Hannah, qui leur a permis d’atteindre des vitesses de pointe de 240 M.P.H. et des temps de vol constants de 6,40. Ce dragster à moteur arrière était le précurseur des dragsters à moteur arrière d’aujourd’hui.

Après avoir pris sa retraite en 2005, Dan Rini était copropriétaire et exploitant de Rini Racing Engines. En 2000, il a construit un dragster nostalgique à moteur avant, et a participé au Cacklefest de Bakersfield, en Californie, de 2012 à 2014. Cette voiture porte le nom de “Rini Bros. The Canadian”, “The Way We Were”.

Aujourd’hui, Jim Rini vit à Kington, en Ontario.

Menu