Bob Elliott – London, ON

Ancien détenteur du record national NHRA Top Alcohol F/C, 50 records de piste établis en compétition Jet F/C dans toute l’Amérique du Nord.

About

Reconnu comme l’un des trois seuls compétiteurs de dragsters reconnus au monde à avoir piloté les trois types de Funny Car au cours de sa carrière, Bob Elliott et sa Northern Force ont laissé une impression durable dans tout le Canada et le centre-est des États-Unis. Repoussant constamment les limites de la performance, il a souvent participé aux courses côte à côte les plus rapides de l’histoire de la catégorie et a détenu plus de 50 records de piste aux États-Unis et au Canada. Elliott, ainsi que ses coéquipiers, ont grandement contribué à l’expansion des courses de Funny Car à alcool dans le centre et l’est du Canada.

Elliott a commencé à piloter des voitures drôles en 1980, au volant d’une Alcohol Funny Car à carrosserie Trans Am. Au cours des trois saisons suivantes, Elliott et ses partenaires Bill et Vince Vanni se sont frayé un chemin sur la scène locale, poussant cette première voiture jusqu’à ses limites de performance, avant d’acheter la voiture Funny Car à alcool de Ken Veney, détenteur du record national NHRA et champion NHRA en 1981. Cette voiture, combinée aux capacités de pilotage d’Elliott, a conduit l’équipe à de nombreuses victoires prestigieuses lors d’événements de division de la NHRA et l’a propulsée à la première place du classement national de la NHRA en 1982 et 1983. Cette victoire les plaçait au premier rang contre les meilleurs concurrents de toute l’Amérique du Nord. En étant l’une des premières équipes en Amérique du Nord à utiliser une combinaison de semi-remorque et de remorque comme outil de marketing, en faisant des burnouts au 1/8e de mile et en portant des uniformes d’équipage assortis, leur professionnalisme et leur sens du spectacle étaient inégalés à l’époque dans les rangs de l’Alcohol Funny Car.

De 1986 à 1990, il a fait double emploi au volant de la puissante Alcohol Funny Car du célèbre préparateur John Rossitter et dans sa propre Northern Force Jet Funny Car. En 1989, au volant de la voiture de John Rossitter, il est devenu le premier et le seul Canadien à établir un record de vitesse de la National Hot Rod Association dans la division Alcohol Funny Car, à Bradenton, en Floride. Ce jour-là, il a parcouru le quart de mille à plus de 233 milles à l’heure. Ce fut le point culminant d’une période de trois ans au cours de laquelle Elliott et Rossitter ont dominé les réguliers de la NHRA lors d’événements nationaux et divisionnaires, établissant souvent la vitesse maximale de la rencontre et se qualifiant dans les cinq premières positions.

Dans les années 1990, Elliott est devenu le premier Canadien à se qualifier aux U.S. Nationals d’Indianapolis, en Indiana, en compétition Fuel Funny Car en huit saisons précédentes. Depuis son entrée en compétition en 1986 jusqu’à sa dernière participation dans la division en 1991, au volant de la voiture des Dustman Brothers de Malvern, en Ohio, les normes de performance de la classe ont été abaissées, passant de courses de quart de mille en 6,6 secondes à 250 milles à l’heure à des performances de 5,7 secondes à 290 milles à l’heure, Elliott et sa Northern Force menant la charge.

En plus de ses accomplissements sur la piste, Elliott a également apporté une immense contribution au sport “hors piste” : De 1984 à 1986, il a été l’annonceur de la piste et a coordonné les activités avec les propriétaires de la piste, John et Sharon Fletcher, intronisés au Temple de la renommée en 2013, au sein de l’équipe des opérations événementielles du Dragway Park à Cayuga, en Ontario. De plus, on a demandé à Elliott d’être un conseiller spécial pour le bureau du coroner de l’Ontario et l’équipe de la police provinciale de l’Ontario chargée d’enquêter sur la mort du coureur de vitesse et ami proche, Jack Dustman. Un an plus tard, en 2002, on lui demande de donner son avis sur un accident survenu au Toronto Motorsports Park, où le conducteur d’un Jet Dragster a perdu son bras dans un accident de pointe. En 2006, il a de nouveau été appelé à intervenir lorsque Kendall Hebert, 18 ans, a péri dans un accident de pointe à plus de 300 miles par heure dans son Jet Dragster lors d’un essai au Toronto Motorsports Park à Cayuga, en Ontario.

Elliott se classe toujours parmi les 20 meilleurs pilotes de tous les temps dans la catégorie Alcohol Funny Car Division et est considéré comme l’un des quatre meilleurs pilotes de l’histoire de cette division de courses de dragsters, aux côtés de noms comme Roger Gustin, Dick Rosberg et Al Hanna. Il a cimenté son nom dans l’histoire comme l’un des meilleurs pilotes de Funny Car au Canada et reste le plus grand pilote canadien de tous les temps dans la catégorie Jet Funny Car. Ses prouesses au volant lui vaudront d’être reconnu à jamais comme l’un des meilleurs pilotes de l’histoire de la drague canadienne et ses récentes contributions à l’amélioration de la sécurité du sport lui permettront sans aucun doute de laisser sa marque dans l’histoire.

Source : Temple de la renommée du sport automobile canadien

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fill out this field
Fill out this field
Veuillez saisir une adresse e-mail valide.

  +  quatre-vingts huit  =  quatre-vingt-dix quatre

Menu